Tour du lac Léman en Trike

Vendredi 10 avril 2015, nous décidons de louer une nouvelle fois des trikes chez www.velocouche.ch à Yverdon. Cette fois nous avons un Gekko Fx (bleu) et un Scorpion (orange) de la marque HP Velotechnik.

Avant de nous attaquer au lac, nous passons par le plateau du Gros-de-Vaud. Cela veut dire montée d’entrée de jeu. Malgré le fait que j’ai réalisé un petit voyage jusqu’à Zurich 2 jours avant, mes cuisses se souviennent très vite de ce qu’implique le trike en montée. Rien à voir avec le vélo !

Une fois les muscles bien chauffés, quel plaisir de se balader sur les petites routes vaudoises, pratiquement jamais dérangés par les voitures. Nous saluons bien les vaches (et les habitants locaux) au passage.

Une fois arrivé à Vevey, c’est l’heure de manger. On en profite pour aller sur les quais et apprécier le soleil et la vue. C’est fini on ne quitte même pas les trikes pour manger !

Relax au bord du lac Léman avec vue sur les montagnes de l'arc lémanique

La route coté Suisse est superbe, on peut choisir de rouler au pas le long des quais en partageant le bitume avec les piétons ou bien rejoindre la route qui longe un peu plus haut. Les trikes se comportent aussi bien sur la route que au milieu de la foule. Ils sont très réactifs avec un freinage puissant. Il n’y a eu aucun accident à déplorer.

Traversée du Rhone

Coté français, les choses se gâtent…Avant la frontière, on roule sur une bande cyclable de 1,5m de large. On passe le poste de frontière et fini le traitement de faveur… Les pistes cyclables ou bandes cyclables sont inexistantes le long du lac. La route est cahoteuse avec parfois des trous, du gravier, et des bas cotés morcelés. Cela irait encore si la route était moins fréquentée ! Nous avons été dépassé par des flots ininterrompus de voitures, camions. Heureusement, les conducteurs ont pour la grande majorité laissé un espace suffisant de dépassement. Nous ne nous sommes pas sentis en danger.

Après quelques dizaines de kilomètres sur la rive Sud, nous arrivons à Thonon. Nous retrouvons Alexandre, notre hôte couchsurfing,  qui lui aussi fait du vélo fréquemment et projette de faire plusieurs voyages à vélo ces prochaines années, notamment en passant par Dubai !

Nous lui faisons essayer le trike pour rejoindre sa maison en haut de la ville. Comme à chaque fois que l’on a fait essayer un trike à quelqu’un, il semble convaincu par cet engin et je pense fortement que ce ne sera pas la dernière fois qu’il montera sur un trike…

Très agréable soirée mais la fatigue nous rattrape bien vite et nous rappelle qu’il vaut mieux reprendre des forces pour la deuxième journée.

Après une bonne nuit de sommeil, nous voilà repartis pour l’autre moitié du voyage. Le soleil de la veille a disparu mais la température est correcte. Les quelques gouttes d’eau à Genève ne nous ont pas empêchées de rouler à plus de 30km/h en moyenne.

Jet d'eau de Genève

Nous arrivons à Nyon vers 13h et nous retrouvons Arnaud, grand spécialiste et presque unique pratiquant du Surfbike, croisement entre un vélo et un kayak. C’est simplement un flotteur sur lequel on trouve un guidon pour la direction, des pédales pour actionner une hélice et une selle.

Nous essayons les engins. Il faut juste faire attention de ne pas chuter au moment ou on monte dessus mais après ça parait suffisamment stable pour que tout le monde l’utilise. C’est très amusant de se retrouver à pédaler sur l’eau et ça avance relativement vite pour un objet flottant. J’espère que je pourrais retenter l’expérience en été quand la température du lac permettra qu’on se jette dedans. J’attends aussi de voir des surfbike sur tous les lacs :) www.surfbike.ch

Surfbike 1Surfbike 2Surfbike 3Arnaud, fondateur de l'association surfbike en Suisse

Après un bon barbecue gracieusement offert par l’association surfbike, nous prenons du retard sur notre planning et décidons de terminer la boucle à Renens au lieu de revenir à Yverdon. Cela me va bien car la partie Renens-Yverdon n’est de toute façon pas la plus belle et la mieux conçue des routes de vélos balisées. Nous finissons sans mal la boucle du lac avec une moyenne qui augmente encore. Au final, nous avons roulé 220km avec une moyenne de 21,4 km/h. Superbe expérience qui nous donne toujours et encore plus envie de faire notre voyage cet été…

Nous retirons quelques points importants de ce voyage :

  • Le trike est quand même très peu visible par les voitures à cause de sa petite hauteur, il faudra absolument mettre des lumières qui clignotent en tout temps, et ne pas oublier les drapeaux.
  • Le trike pliable (ici le Gekko FX) est vraiment génial ! Il se fait tout petit dans le train et évite même les billets CFF supplémentaires !
  • Le trike fait sourire les gens, ce qui est plutôt agréable quand on roule toute la journée. Capital sympathie très important !
  • Nous pouvons faire plus de 100km par jour sans soucis avec un trike, mais beaucoup moins s’il y a beaucoup de montées.
Arlen et Robin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *